Blessures de surcharge

Mon ami André, dans la jeune cinquantaine,  est un bon sportif. Costaud et grand, 220 lbs, ancien footballeur, il pratique maintenant des sports plus cardiovasculaires.  Le jogging de demi-fond, le tennis, la raquette, le golf font maintenant partie de son quotidien.

Par contre, le tennis semble être sa passion et malgré sa corpulence et son poids, il se déplace très bien sur un terrain. Il donne du fil à retordre et bats plusieurs bons joueurs.  Il réussit même à m’arracher une manche à  l’occasion! Il ne faut pas le sous-estimé.  Cependant, au cours des derniers mois, il est venu me voir à plusieurs occasions pour de nombreuses petites blessures bénignes qui tardent à guérir.  Elles ne l’empêchent pas de jouer mais ça l’importune un peu et ça dérange sa concentration.

Fasciites plantaires bilatérales, élongations des tendons d’Achille et périostites aux deux jambes reviennent fréquemment le hanter.

André est quand-même un bon patient et il fait tout ce qu’il faut pour s’aider.  Dosage de l’effort, glace après l’activité, anti-inflammatoires, orthèses plantaires et traitements de physiothérapie contribuent à lui permettre de poursuivre son sport favori.

On en discutait d’ailleurs récemment et il le sait pertinemment que tous ses désagréments sont causés par le 20 à 30 lbs de trop qu’il porte.  Ce sont des blessures de surcharge.  Oui on peut traiter les symptômes mais André au fond de lui même en connaît la cause réelle.

Il est bien décidé à perdre quelques livres mais ce n’est pas facile quand on aime la vie et la bonne chair.

Dernièrement, il s’est rajouté une autre blessure qu’il l’a fait réfléchir beaucoup sur le poids qu’il traîne. Il a du consulter un chirurgien pour des malaises dans l’aine qui ont été diagnostiqués comme des hernies inguinales.  Trop de pression locale fait sortir les viscères abdominales à travers la paroi antérieure.

Déjà il a eu plusieurs signes que la nature implacable, sévère et logique lui a lancés.  Quel sera le prochain endroit où le trop de pression sortira?

André aime énormément son sport et il est prêt à consacrer de nombreux efforts pour continuer de le pratiquer.  C’est tellement plaisant de jouer au tennis en se concentrant sur la partie et la stratégie au lieu de penser à nos petits bobos.

Le régime intelligent, progressif et bien supervisé par une nutritionniste est commencé……

Il sera encore plus dur à battre!

 

André Girard,pht