Coureurs de toutes sortes

Il est étonnant d’observer ces dernières années la popularité croissante de la course à pied sous toutes ses formes. Les courses de un  kilomètre jusqu’au marathon de 42.2 km en passant par les épreuves de 5-10-24 kilomètres imposent de fortes contraintes à vos articulations.

Rajoutez à cela les épreuves à obstacles, les  ‘’spartans race``, ‘’crossfit ‘’ et autres avec des méthodes d’entraînement souvent inadéquates et vous vous retrouvez avec des blessures venant miner votre plaisir de participer.

Ces modes populaires amènent aussi de nombreuses pathologies liées et à des nouveaux mouvements répétés.

ADAPTATION

 Rappelez-vous que le corps humain a de fabuleuses capacités d’adaptation à des stress nouveaux. Mais justement, il faut lui laisser le temps de s’adapter en le soumettant par petites doses aux efforts inhabituels.

Si votre progression est trop rapide, cela pourrait causer des pressions mécaniques supérieures à la tolérance de votre corps.  Vous en paierez alors le prix par des blessures récurrentes.

À l’inverse, ne vous découragez pas dès l’apparition d’une nouvelle petite douleur. Il faut être à l’écoute sans trop focusser sur chaque petit malaise qui apparaît. Tout est dans le dosage et la progression intelligente.

Les fasciites plantaires, les périostites et les tendinites du tendon d’Achille sont les blessures les plus fréquentes. Ils peuvent survenir plus facilement si vous portez un surplus pondéral ou si vous avez un défaut postural nuisible.

De plus, au niveau morphologique, certains coureurs costauds ont le gabarit pour courir le 100 mètres. D’autres plus légers sont dessinés pour exceller au marathon. Choisissez la bonne discipline au départ et vous éviterez ainsi bien des souffrances et des insuccès.

ANALYSE

 Les méthodes d’entraînement ont énormément évolué au cours de la dernière décennie. Un bon choix entre les souliers minimalistes ne convenant à tous jusqu’aux espadrilles plus rigides, pourraient vous aider. Par contre, en raison de la grande variété sur le marché et des nombreux pseudos-experts,  plusieurs essais erreurs peuvent vous faire perdre un précieux temps avant de trouver la bonne paire.

Certaines cliniques de physiothérapie vous proposent des analyses approfondies de vos techniques de course et des corrections à y apporter au besoin. À l’aide d’un tapis roulant,  d’appareils technologiques dernier cri et de vidéos, vous pourrez déceler immédiatement quelques petits défauts. Des corrections feront souvent une grosse différence en fin de marathon après des milliers de petits pas.

Il n’y a rien de plus naturel que de marcher et courir. Consultez des experts mais fiez vous aussi à votre instinct et à votre sens critique.

 

Gare aux gourous!

André Girard