Maux de tête ou céphalées … que faire?

Notre premier réflexe lorsqu’un mal de tête débute c’est d’avaler rapidement un analgésique. Effectivement, dans beaucoup de cas, le soulagement est rapide mais pas nécessairement durable.

Migraines, céphalées et maux de tête viennent embêter un bon nombre de Québécois avec une intensité et une durée variable et indéterminée. Selon la fondation de la migraine, on dit que plus d’un Québécois sur six est victime de migraines. C’est énorme! On ne parle pas ici d’un léger inconfort mais des symptômes perturbant la qualité de vie. Souvent, la personne est obligée de rester couchée avec des douleurs atroces, des nausées et une perte des jouissances de la vie.

 HISTOIRE

Cynthia est une jeune femme très active dans la fin vingtaine. Elle est mère de 2 enfants et elle travaille à temps complet comme réceptionniste dans un bureau très occupée.

De tempérament naturel plutôt tendu et perfectionniste, environ 1 ou 2 fois semaine, Cynthia éprouve un mal de tête qui commence doucement en s’intensifiant progressivement au cours de la journée. Occasionnellement, ce mal de tête peut même se transformer en forte migraine avec nausées importantes. Elle doit alors cesser ses activités, retourner à la maison et s’étendre à la noirceur en ingurgitant une mixture de médicaments plus ou moins efficace.

Ce qui dérange beaucoup Cynthia c’est qu’elle ne sait jamais quand et pourquoi la prochaine migraine surviendra? Elle n’ose pas s’investir dans des activités ne sachant pas si cette journée là elle devra annuler. Sa qualité de vie est vraiment perturbée. Malgré que l’on soit rendu en 2014, les maux de tête sont encore un peu "tabous" et les gens qui en souffrent s’inventent toutes sortes de raisons pour expliquer leurs absences.

Dans la recherche des causes de sa migraine, même s’il est difficile de trouver des constantes, elle a quand même identifié deux points qui reviennent régulièrement : en premier lieu, lorsqu’elle vit beaucoup de tension émotionnelle sur une longue période, il est presque certain qu’elle vivra incessamment une migraine. En second lieu, elle a aussi remarqué que certains aliments, le vin rouge ou l’ail dans son cas, pouvaient aussi déclencher des maux de tête importants.

 Les causes

 Il y a de nombreux facteurs pouvant déclencher une migraine :

Il y a des causes tensionnelles et émotionnelles

Il y a des causes alimentaires et ou allergènes

Il y a des causes hormonales, surtout chez les femmes.

Il y a aussi beaucoup de dérangements vertébraux cervicaux.

Il peut arriver que certaines sub-luxations ou dérangements mineurs au niveau des vertèbres cervicales puissent irriter un nerf et engendrer des céphalées importantes.

C’est ici que les physiothérapeutes peuvent jouent un rôle important par des traitements adaptés à votre condition.

Il est établi que le déclenchement de migraines est multifactoriel. Si vous êtes capables de contrôler quelques causes comme les problèmes cervicaux et la tension, vous avez de fortes chances d’en éviter et d’améliorer votre qualité de vie. Nous aurons l’occasion d’en reparler …

André Girard