L’OPINION DU PHYSIO.

Suite à certaines questions précises de mes patients, je vous donne cette semaine mon humble opinion de physiothérapeute d’expérience.

QUESTION : Après avoir passé des radiographies de mes genoux, mon médecin m’a informé que je souffrais d’arthrose ou d’usure légère à modérée.  J’ai 55 ans et je joue au badminton régulièrement, 3 fois par semaine.  Beaucoup de gens de mon entourage me conseillent de cesser mon sport favori.  Qu’en pensez-vous?

        Le pire conseil que je pourrai vous donner c’est de cesser toute activité sportive et de vous reposer.  Continuer de jouer au badminton de façon modérée, en respectant les limites de la douleur ne pourra que vous aider.  Ainsi vous pourriez même limiter la progression de l’arthrose.  Prudence aussi envers un gonflement articulaire exagéré après votre sport. Attention si vous portez un surplus pondéral, vous n’aidez pas la cause des cartilages de vos genoux à long terme.

 

 

 QUESTION : J’ai consulté des professionnels de la santé qui ont identifié un ¨tennis elbow¨ ou une épicondylite du coude.  Plusieurs me conseillent de cesser de jouer.  Je joue au tennis 2 fois par semaine et j’adore mon sport.  Je parviens à jouer librement mais le lendemain je ressens une douleur précise au coude.  Est-ce que je devrais cesser de jouer?

         Au début de ma pratique, je conseillais à mes patients aux prises avec cette pathologie du coude de cesser temporairement leur sport.  Par contre, sans faire d’études scientifiques, j’ai remarqué que la guérison n’était pas plus rapide.  Ces dernières années j’encourage fortement de poursuivre leur tennis tout en rajoutant certains exercices spécifiques et un orthèse de soutien pour le coude.  De plus, certains traitements de physiothérapie bien ciblés peuvent aussi aider à accélérer la guérison.  Habituellement, surtout en continuant à jouer, le problème finit par se régler.

  

QUESTION : J’ai une douleur à l’épaule depuis plusieurs mois et malgré quelques essais thérapeutiques, mon problème demeure.  Je nage régulièrement, 3 à 4 fois par semaine, et je suis en bonne forme malgré mes 50 ans.  Une physiothérapeute m’a conseillé la thérapie avec des aiguilles sous le derme.  Qu’en pensez-vous?

           Premièrement, pour expliquer l’échec de plusieurs thérapies, il faudrait peut-être vérifier et corriger votre technique de nage.

     Deuxièmement, en ce qui concerne les aiguilles sous le derme, c’est une nouvelle technique en vogue.  Les aiguilles sous le derme nous permettent d’atteindre précisément des muscles plus profonds.  Tout ça dans le but de relâcher la partie musculaire tendue et de diminuer l’inflammation.  C’est à essayer sans vous attendre à des miracles.

 

  

  

André Girard pht