La grosse inspection

Le mois passé, lors d’une visite chez un concessionnaire automobile dont je tairai le nom pour ne pas l’irriter, le garagiste m’a lancé comme ça : « M. Girard vous êtes dû pour votre grosse inspection ! » À mon âge, j’ai eu un peu peur !

« Vous approchez la fin de votre garantie» qu’il me rajoute et il me proposait la totale. « Neuf cent dollars et si on trouve des pièces défectueuses, vous ne payez que la main d’œuvre. »

Ma voiture fonctionnant très bien et ayant déjà eu quelques histoires douteuses avec les garages automobiles, habituellement je me contente de faire le minimum d’entretien nécessaire. Cette fois-ci, prévoyant vendre mon auto à prix d’ami à mon jeune fils qui en aura bientôt besoin, j’ai décidé d’obtempérer à la suggestion du mécanicien vendeur. Je laisse donc ma bagnole une journée complète. Je viens  la chercher le soir et paye le tout. Eh oui !  Au cours des 2 semaines qui ont suivi, j’ai dû retourner 2 fois chez le concessionnaire. Mon  tableau de bord clignotait de lumières de toutes les couleurs que je n’avais jamais vues!

 

  

I.R.M.

Je ne peux m’empêcher ici de faire une analogie avec le domaine médical. Il faut garder un esprit critique envers tous les tests préventifs qui nous sont offerts surtout si on est en bonne santé. Dans certains milieux médicaux privés, moyennant quelques milliers de dollars, on propose une résonnance magnétique de dépistage de la tête au pied.

Ensuite, un rapport complet identifie quelques anomalies disséminées à gauche et à droite. Tout pour inquiéter un client anxieux!  Comme un boxeur qui a peur et qui commence à douter,  le K.O. l’attend peut-être.

 

  

TEST

Il est fort probable que si l’on soumet un individu en santé à des radiographies, des résonnances magnétiques, des tomographies axiales, des mammographies ou autres tests, on trouvera sûrement des anomalies inquiétantes. Au niveau musculo-squelettiques, beaucoup d’examens par imageries montrent des résultats discutables. Il faut qu’ils soient interprétés avec justesse et sagesse. Ne soyez pas atterrés si on vous trouve une hernie discale. Il y a des solutions à analyser avec votre médecin et votre physiothérapeute.

En passant, ma voiture va beaucoup mieux. J’ai repris confiance en elle ! Mon garagiste est content et mon fils négocie un prix de plus en plus à la baisse. Il ne trouve que des défauts à mon auto qui a pourtant passé tous les tests diagnostiques…

Morale de cette histoire : Ne vous lancez pas tête baissée pour passer ou exiger une batterie de tests. Votre médecin demeure l’intervenant  de choix pour vous conseiller judicieusement.

 

  

 

André Girard