Natation

Tendinites- bursites- capsulites?

 Les patients se présentent en clinique privé de physiothérapie et bien souvent ils en perdent leur latin! Comment démêler tout ces termes médicaux utilisés à toutes les sauces?

 Deux histoires :

Luc s’entraîne et nage en piscine régulièrement depuis plusieurs années. Malgré la cinquantaine, il demeure très compétitif et pousse souvent la machine à fond pour tester ses limites. Son but est souvent le championnat provincial de fin de saison.

Depuis quelques mois, il ressent une douleur qu’il juge tolérable à l’épaule droite surtout au début de l’entraînement. Cette même douleur disparaît après quelques minutes de nage et elle revient 1 ou 2 heures une fois sorti de la piscine.

Par contre, en ce début de saison automnale, la douleur l’incommode assez pour gêner son mouvement de bras et perturber sa mécanique natatoire. Il a perdu plaisir à nager et ses résultats en souffrent.

Il se décide donc de consulter un physiothérapeute qui prend le temps de procéder à une évaluation minutieuse. Tout y passe : posture, mouvements, palpation, analyse des techniques de natation etc. Ainsi,  le professionnel de la réadaptation identifie une tendinite du tendon sus-épineux de l’épaule.

Une tendinite c’est donc une irritation d’un tendon. Le mot "ite" signifie inflammation. Pour les nageurs, il est fréquent qu’un frottement de ce tendon sur l’os acromiale de l’épaule cause une irritation par des mouvements répétés.

Dans ce cas ci, la tendinite est le symptôme et la cause est le frottement. Il est important d’agir sur la cause du problème en essayant d’augmenter l’espace intra-articulaire par des mobilisations spécifiques. De plus, chez Luc,  en collaboration avec son entraîneur, nous avons corrigé la mécanique de son mouvement de crawl pour dégager l’articulation irritée.

Guylaine nage aussi au même club de natation. Très performante elle aussi pour ses 50 ans, elle est un exemple et un moteur pour plusieurs membres du groupe de nageurs. Elle ressent des douleurs assez fortes aux deux épaules depuis quelques mois.

Elle est adepte de natation depuis quelques décennies et c’est même rendu une philosophie et un mode de vie. Elle persiste donc malgré la douleur à pousser à l’entraînement. Un advil à l’occasion, un peu d’orgueil et de la glace lui permettent de poursuivre jours après jours malgré les malaises ressentis.

Mais récemment, sa limite d’endurance à la douleur a été atteinte.  Certains mouvements quotidiens sont maintenant difficiles. Elle consulte donc le même physiothérapeute qui a développé une expertise dans le sport et plus précisément en natation. Ce dernier identifie lui aussi une tendinite du sus-épineux qui a évolué vers une bursite.

De plus, cette bursite négligée s’est exacerbée et elle perturbe maintenant les mouvements naturels de l’épaule. On commence a parler de capsulite rétractive car il y a perte d’amplitude de mouvements.    

A titre informatif, une bursite est une inflammation de la bourse sérieuse, structure articulaire facilitant les glissements pour optimiser les mouvements.

La capsule articulaire et un mince tissu tapissant l’articulation. Si elle est inflammée, elle se rétracte et diminue l’amplitude des gestes fonctionnels.

Pour Guylaine, quelques traitements appropriés de physiothérapie associés à un repos salutaire de quelques jours ont grandement améliorés sa condition.

Elle a compris aussi, le sablier du temps faisant son œuvre, qu’elle doit absolument doser ses efforts et s’accorder à l’occasion des périodes de récupération essentielles!

Restez actifs!

André Girard