Trucs du métier de physiothérapeute.

L’expérience acquise au cours des années nous permet comme thérapeute d’éliminer les techniques et les appareils qui ne fonctionnent pas.  À l’inverse les recettes gagnantes et des petits trucs souvent faciles d’application nous permettent d’aider notre clientèle…

 

 L’élévation : 

Vous venez tout juste de subir une malencontreuse entorse de la cheville et un gonflement local apparaît très rapidement vous empêchant de bouger normalement.  En premier lieu,  à l’aide de 2 seaux remplis d’eau froide et d’eau chaude tolérable, faites tremper votre pied alternativement dans chacun des seaux, 30 secondes dans l’un et 30 secondes dans l’autre pendant 15 minutes.  Vous y verrez des résultats rapides sur l’œdème. Le froid a comme résultat de provoquer une vasoconstiction ou une diminution du calibre des vaisseaux sanguins. Pour la chaleur c’est inverse.  L’effet alternatif permet un pompage salutaire activant sérieusement la circulation locale. 

En second lieu, la nuit suivante, prenez soin de poser votre pied en élévation sur un ou deux oreillers.  Cette hauteur permettra par gravité d’empêcher une stase nuisible et de chasser le liquide inflammatoire indésirable.

 Le verre de glace :

Vous avez de l’inflammation et une douleur très circonscrite à une articulation. Par exemple,  vous souffrez d’une tendinite au niveau du coude.   Avec un simple verre de styromousse que vous remplissez d’eau et que vous faites geler,  coupez ensuite le rebord du verre et frottez la zone douloureuse pendant quelques minutes.  Vous ressentirez rapidement un soulagement local.  La glace a des propriétés anti-douleur et anti-inflammatoire naturelles sans effet secondaire.  À l’occasion, je prépare préalablement l’articulation en appliquant un baume approprié.

 La boule de tennis :

Habituellement après 2 heures de jeu intense, la pression à l’intérieur d’une balle de tennis diminue et elle devient inutilisable.  On connaît sa deuxième vie sous les pattes des chaises des écoliers pour diminuer le bruit ambiant.

En physiothérapie on lui donne un autre mandat en l’utilisant pour masser des points douloureux.  Vous avez une zone sensible au niveau de l’omoplate et personne autour de vous ne peut vous aider. Il est difficile avec nos mains de masser notre propre dos!

En position debout, dos au mur, faites rouler la balle de tennis autour et sur l’omoplate pendant quelques minutes.  Vous risquez alors de replacer quelques petites sub-luxations vertébrales qui sont responsables de la douleur locale.

Vous souffrez d’un fasciite plantaire du pied?  Faites circuler la même balle de tennis dans l’arche plantaire.  Vous observerez un bien-être rapide et durable.

Les physiothérapeutes ont plusieurs trucs dans leur sac et ils ne sont pas avare de les partager avec leur patient lors d’une consultation.  S’ils peuvent vous apprendre à vous responsabiliser face à votre problème,  vous en sortirez gagnant et la confiance en votre professionnel ne fera qu’augmenter. Nous sommes là pour vous et aussi pour répondre à vos questions.

 André Girard

Physiothérapeute